L’acupuncture permettrait de traiter l’insomnie avec un taux de succès de 90 %.

Lors d’une récente étude qui portait sur 40 patients souffrant d’insomnie primaire (non causée par une autre maladie), les patients traités véritablement ont reçu trois à cinq séances, une fois par semaine.

«Comment est-ce que les petites aiguilles d’acupuncture peuvent-elles aider? » Me demande-t-on souvent.

La médecine chinoise se base sur la théorie du Yin Yang. Le symbole représente la réalité comme le jeu de deux forces, la lumière et l’ombre créant des nuances de gris à l’infini. Ces deux forces s’opposent et se complètent aussi bien dans le corps humain que dans le reste de l’univers.

L’énergie yang est vigoureuse durant le jour. Dans l’organisme, le yang nous garde vigilant et réveillé, ce qui nous permet de faire nos activités. Lorsque le soleil se couche, le yang s’atténue et laisse place au yin. Le yin (la nuit) rend la personne moins active, la calme, ce qui convient au repos profond du sommeil.

Les dérèglements, excès ou insuffisances de ces deux énergies provoquent l’apparition des symptômes des maladies. Les manifestations d’un yin déficient chez la personne pourrait démontrer; de la difficulté à s’endormir, un sommeil léger, des réveils fréquents… L’acupuncture permet alors d’équilibrer l’organisme à l’aide de points précis qui ont pour fonction de tonifier le yin.

Stéphanie Émond, Ac.

Publié le
Catégories: Acupuncture